Le Nid

Au sein de ce Burn*, Le Nid c’est un peu le phare dans la nuit : une très grande tente dans laquelle se réfugier quand on a besoin de compagnie, parler à quelqu’un de bienveillant, se reposer près de personnes qui aiment veiller sur les autres… c’est aussi un endroit lumineux, joyeux et chaud, quand la nuit est froide et qu’on ne veut pas s’isoler dans sa petite tente. On y sert de la tisane sucrée, des gâteaux et autres gourmandises. Un petit chauffage tourne de son mieux dans un coin, on s’y empile sur des tas de coussins et sous des piles de couvertures, en ajoutant des bouillottes pour faire bonne mesure. Il fait froid dehors, dedans aussi un peu bien qu’on soit encore en été. Une équipe de volontaires se relaie dans Le Nid, par duos.

Jeu (Saki Jones) – samedi 23 octobre de 22h à … 
Inscriptions à venir

Les tranches horaires de minuit à 3h du matin, puis de 3 à 6h sont les moins populaires. La première parce que tout le monde fait encore la fête jusqu’à 3 ou 4h (surtout que cette nuit on brûle l’effigie du Burn, un important moment pour tout le monde) puis, jusqu’au matin, parce que la majorité des burners dort enfin.

Ce Gn se passe en théorie entre 2h et 5h du matin. La première équipe a presque fini son quart, la seconde est arrivée en avance (à quoi bon dormir une heure ?). Le Nid va attirer celles et ceux qui ne peuvent ou veulent pas dormir, du moins pas ailleurs, pas sans être bien entouré.e.s. Ce sera l’occasion d’admirer les tenues chamarrées et excentriques de chacun, de murmurer des secrets, de parler d’amitié, d’amour, mais aussi de drogues, de sexe, de kink, d’alcool, du manque de sommeil, de ces moments durant lesquels on se perd dans la danse… bref, des moyens choisis par chaque personne pour lâcher prise durant ces quelques jours.
Parce qu’au final un Burn c’est aussi cela : une parenthèse magique durant laquelle on essaie de se laisser vraiment aller. Même si perdre le contrôle est parfois plus difficile qu’on ne le pense.

Le Nid est un GN pour dix personnes. Les fiches non-genrées, en partie pré-écrites, et seront complétées lors d’ateliers.

 

Share