Le modèle GNS est-il mort ?

Le modèle GNS définit 3 typologies de jeu : Gamist (les règles définissent l’espace de jeu, Narrativist (l’histoire et ses possibles définissent l’espace de jeu), Simulationnist (le monde, ses règles de vie, et la cohérence de l’ensemble définissent l’espace de jeu). Ce référentiel permet de catégoriser les GNs et leurs joueurs. Et rien qu’à l’usage de ce verbe, certain.e.s ont le poil qui s »hérisse : « catégoriser ». N’est-ce pas réducteur ? N’est-ce pas emprisonner une réalité bien plus complexe ? N’existe-t-il pas un modèle plus englobant ? Ou ce modèle est-il nécessaire et suffisant pour initier un dialogue, et qualifier/trouver ce qui nous plait ?

Partant de l’adage « tous les modèles sont faux, certains sont utiles », assemblons arguments et contre-arguments, avec quelques louchées de mauvaise foi, à un débat plusieurs fois ressassés sur la toile !

Table ronde (Gilles M.) – dimanche 24 octobre de 16h à 17h

Share